Procédé RECÉPIEUX® : comment ça marche ?

RECÉPIEUX® est le seul procédé au monde compatible avec les contraintes exigeantes des chantiers Haute Qualité Environnementale (HQE) ou potentiellement dangereux (Directive SEVESO).

Le pré-recépage consiste à prédisposer dans le béton frais un kit composé :

Des gaines mousse de couleurs différentes pour isoler les aciers selon leurs diamètres

aq_block_3

De un à plusieurs vérins à usage unique en plastique (« éclateurs » de forme spécifique type « soucoupe volante ») connectés à des tubes PVC

aq_block_5

D’un agent expansif

aq_block_7
aq_block_9
aq_block_10
aq_block_11

Une fois le kit positionné dans le béton à l’altitude désirée, on attend 3 jours au minimum afin que le béton soit suffisamment rigide, sans aucun délai maximum.

Les éclateurs sont ensuite remplis de l’agent expansif. Celui-ci exerce, dans chacun d’eux, une pression verticale en traction d’environ 40 tonnes dans les heures qui suivent.

Une fissure parfaitement horizontale et propre vient séparer la tête du bloc à éliminer du reste de la fondation sans intervention humaine, sans choc ni vibration. La précision du recépage est de l’ordre du centimètre !

Les avantages


Seule technique autorisée dans le monde par le CETE de LYON avant les 7 jours minimum exigés par les règles de l’art (quand elles sont
respectées) !


Pas de fissure sous la zone de recépage : validé par simulation numérique.


Gain de temps et de main d’oeuvre : se chiffre en semaines ! Le levage des blocs se fait en même temps que le terrassement (3 fois plus rapide).
Lorsque le kit est pré positionné dans la cage
d’armature, le coût de main d’oeuvre devient
négligeable.


Chantier propre : intégrité des aciers respectée, tête de pieu saine et planéité respectée, la plate-forme reste intacte, plus besoin d’intervenir pour des finitions, machines et matériels lourds supprimés


Coûts maîtrisés : le prix du kit est variable selon le diamètre du pieu, faiblement impacté par la hauteur du recépage. Coût de la main d’oeuvre faible et facilement contrôlable. Chaque journée gagnée est à comparer aux coûts fixes du chantier


Procédé écologique, à faible pénibilité : ni choc, ni bruit ni vibration. Pas de
poussières, pas de CO2. Pénibilité quasiment supprimée pour les ouvriers (à opposer à toutes les autres solutions).

aq_block_24

La méthode Recépieux® en 4 étapes :

1 - Préparation avant le coulage

aq_block_27

• Mise en place des gaines mousses.
• Collage des éclateurs sur le tube PVC.


2 - Mise en place des éclateurs

aq_block_31

Eclateurs accrochés dans la cage d’armature ou descendus après coulage


3 - Mise en place de l’agent expansif

aq_block_35

Attendre 3 jours mini pour obtenir une rigidité suffisante du béton, pas de maxi.


4 - Levage du bloc

aq_block_39

Dégager la tête du pieu pendant la phase de terrassement, avant de lever bien droit le bloc de béton pour ne pas abîmer les aciers.


RÉSULTAT FINAL

aq_block_43